25 SAE Relais

Canal public / Escalade

Syllabus de formation
Ces fiches forment le contenu du syllabus technique à enseigner par les cercles organisateurs lors de la formation Animateur SAE et SNE.

Ces fiches sont à la disposition de tous les grimpeurs qui souhaitent s'informer et améliorer leur niveau MAIS, l'escalade est un sport à risques où une erreur technique peut causer de graves blessures : n'apprenez PAS UNIQUEMENT dans les livres ou sur le net, formez-vous dans les cercles du CAB et/ou par des moniteurs brevetés et recyclés!

Les fiches peuvent être imprimées et photocopiées pour un usage personnel en conservant la mention Club Alpin Belge (en pied de page). Ces fiches sont régulièrement améliorées (voir date de mise à jour).

Partager sur des réseaux sociaux

Partager le lien

Utiliser un lien permanent pour partager dans les medias sociaux

Partager avec un ami

S'il vous plaît S'identifier envoyer ceci document par courriel!

Intégrer à votre site internet.

Sélectionnez une page pour commencer

3. Anim SAE – Club Alpin Belge Fiche 25-janvier2016 pa ge 3 de 3 entamer la descente.

1. Anim SAE – Club Alpin Belge Fiche 25-janvier2016 pa ge 1 de 3 ANIM SAE - FICHE 25 LE RELAIS SANGLE SAE a. Définition Un relais sanglé est obtenu en reliant vous-même 2 points d’ancrage fixes (PAS des points servant à la fixation des prises d’escalade) au moyen d’une sangle et de 2 mousquetons de sécurité. Idéalement passer la sangle au minimum en double même si en simple cela suffit théoriquement. Si la sangle est trop longue, on raccourci un des brins au m oyen d’une queue de vache qui servira en cas de rupture d’un des 2 ancrages de nœud amortisseur. Pour la clarté du relais, il e st conseillé d’avoir les ouvertures opposées et vers l’extéri eur. Bien veiller à ne pas trop raccourcir la sangle, les 2 mousquetons doivent rester « verticaux » et ne pas être forcés à une position oblique comme sur la photo ci-contre. Si les points sont à même hauteur, on peut ensuite accrocher sa longe pour l’auto-assurance au mousqueton de droite ou celui de gauche indifféremment. Si les 2 grimpeurs doivent s’auto-assurer, il est plus conf ortable que l’un s’attache à gauche et l’autre à droite. Les 2 mousquetons doivent être vissés ou bloqués par un système automatique. Remarque : la notion de relais « triangulé » où un mousqueton « central » est relié à 2 points au moyen d’une sangle (voir fiche 21, page 3, photo de droite) n’ est pas vue au niveau animateur SAE. b. Première approche de la cordée et d’un relais sangl é SAE en moulinette On peut déjà s’initier à la notion de cordée et de relais, tout en grimpant assuré en moulinette. Chaque grimpeur s’encorde à l’extrémité de la corde qui passe dans un ancrage moulinette au sommet de la voie. Contrôle mutuel avant de débuter l’escala de + contrôle du coulissement sans croisement de la corde dans l’ancrage moulinette. Le grimpeur A assure B. Comme B sait qu’il va faire re lais, il prépare déjà sur son baudrier 2 mousquetons de sécurité reliés par une sangle en double ou en t riple de façon à avoir les mousquetons à une distance supérieure à l’écartement des 2 poi nts d’ancrage du relais (points généralement déjà visibles du sol). photo illustrative Quand B arrive à hauteur des 2 points d'ancrage du relais, il pl ace un des 2 mousquetons de sécurité avec la sangle sur un des points d’ancrage et s' auto-assure sur celui-ci avec une longe personnelle (il place son mousqueton à côté de la sangle, côté extérieur, de façon à ne pas être dérangé par la sangle). Etant auto-assuré, B a les deux mains libres pour finir d’installer le relais. Il place le second mousqueton de sécurité avec la sangle dans l’a utre point d’ancrage. Si besoin, il raccourcit un des brins de la sangle au moyen d’une simple queue de vache. Bien contrôler que tous les mousquetons (relais et personnelle) sont vissés ou bloqu és (mousquetons automatiques). photo illustrative B averti A qu’il est auto-assuré au relais en interpel lant A par « PRENOM de A - RELAIS » , ce terme indique à A qu’il peut enlever l’assurage de B. B avale la corde jusqu’à avoir A en bout de corde, il place ens uite son moyen d’assurage sur la corde de la même façon que quand il est au sol. La corde fixée a u baudrier de A monte donc vers l’ancrage moulinette (point de renvoi) puis descend vers le sy stème d’assurage de B fixé à l’anneau

2. Anim SAE – Club Alpin Belge Fiche 25-janvier2016 pa ge 2 de 3 central du baudrier de B. photo illustrative B averti A qu’il peut grimper en disant « PRENOM de A - ASSURE » (et pas DEPART pour indiquer à A qu’il peut partir) et A averti B qu’il part en disant « PRENOM de B - DEPART » A grimpe. Il peut soit grimper jusqu’en haut, puis être redescendu au sol en moulinette par B. Il peut aussi installer un relais R2 au sommet en procédant comme B a fai t en R1 (ne pas oublier de préparer les 2 mousquetons avec une sangle pour le relais), c’est la confi guration « cordée réversible ». Il peut aussi s’arrêter au relais à hauteur de B, s’auto-as surer avec sa longe personnelle sur un des 2 points du relais (pour la clarté, sur le point non utilisé pa r la personnelle de B), puis à son tour assurer B (relais cordée non réversible) : il prend le mou pour avoir B en bout de corde, place son système d’assurage et assure B en moulinette jusqu’au sommet de la voie où B peut soit installer un relais R2 ou directement descendre soit jusque R1 soit j usqu’au sol. L’essentiel est ici de comprendre et pratiquer le principe de l’auto-assurage au relais, de la communication entre membres de la cordée, des manœuvres de corde permettant de reprendre le partenaire en bout de corde et de l’assurage avec le systèm e d’assurage au baudrier avec la corde qui passe dans un point de renvoi (l’ancrage moulinette) Le grimpeur qui quitte le relais le dernier doit, APRES a voir eu confirmation de son partenaire qu’il est bien « ASSURE », enlever d’abord le mousqueton sur lequel il n’est pas en auto-assurage, ensuite il prévient par « PRENOM de x – SEC » , retire son auto-assurage puis ensuite le second mousqueton du relais avec la sangle et l’autre mousqueton. Sel on qu’il continue à grimper ou redescend en moulinette, il prévient « PRENOM de x – DEPART ou LAISSE-MOI DESCENDRE » Il n’est pas prévu dans la formation animateur SAE d’assurer le second directement sur le relais : vous devez toujours le faire avec le système d’assurage su r le baudrier et la corde qui passe par un point de renvoi selon le principe de la moulinette. c. Passer du relais sanglé en moulinette à un rappel A et B grimpent assurés en moulinette comme au paragraphe précédent. Quand les 2 grimpeurs sont arrivés au relais (au milieu du mur ou au sommet de la voie), ils sont chacun auto-assurés au relais au moyen d’une longe. photo illustrative Ils défont chacun leur nœud d’encordement, font un nœud à environ 1 m de chaque extrémité (en cas de mauvaise égalisation des 2 brins, le grimpeur qui desce nd restera bloqué au niveau du nœud, il peut même dans cette configuration continuer à des cendre en donnant du mou sur la corde non bloquée par le nœud) et font glisser la corde de la m oulinette pour avoir les 2 brins qui arrivent au sol. photo illustrative Le premier à descendre installe un autobloquant sur les deux brins de la corde de rappel (méthode autobloquant en-dessous ou au-dessus selon l’exercice demandé), puis son descendeur comme expliqué dans la fiche 23. Pour le second à descendre, il pourrait éventuellement se faire contre-assurer du bas par son partenaire, mais comme il doit démonter le relais sanglé, il est cependant préférable d’être contre- assuré avec un autobloquant pour facilement utiliser les 2 ma ins pour démonter le relais. photo illustrative Selon la configuration du mur au niveau du relais, par exempl e juste au-dessus d’un surplomb, il se pourrait que le grimpeur n’ait pas d’appui pour les pieds pour pouvoir facilement enlever sa personnelle. Dans ce cas, il est toujours possible de faire une clé de pied sur les cordes de rappel et de monter sur la clé de pied pour enlever la perso. photo illustrative Se laisser ensuite aller pour faire prendre son poids par l’autobloquant de contre-assurage puis enlever la clé de pied et

Vues

  • 139 Total des vues
  • 90 Vues du Site web
  • 49 Vues incluses

Actions

  • 0 Partages sociaux
  • 0 Aime
  • 0 N'aime pas
  • 0 Commentaires

Partagez le comptage

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Intégrations 2

  • 1 clickyjob.in:8069
  • 35 clubalpin.be
We are fully compliant with the GDPR laws. We promise to safeguard your data and protect your privacy rights.