Règles générales applicables sur tous les massifs gérés par le CAB

  1. En accédant aux sites d'escalade gérés par le CAB, toute personne, grimpeur, accompagnant ou promeneur, accepte de suivre la réglementation affichée sur le panneau d'information situé à l'entrée du site 'escalade et reconnait avoir pris connaissance des règles applicables sur les massifs gérés par le CAB et du document sur l'équipement des SNE gérés par le CAB (documents disponibles sur le site Internet).
  2. Tous les sites d'escalade en Belgique appartiennent à un propriétaire privé ou public. Pour les sites qu’il gère, le CAB a conclu une convention avec ces propriétaires qui concèdent l'accès et la pratique de l'escalade exclusivement au CAB et ce sous certaines conditions, notamment financières. Il faut donc être membre du CAB pour pouvoir accéder aux rochers et y pratiquer l'escalade.
    Le CAB a conclu des accords particuliers avec d'autres associations d’escalade, belges ou étrangères afin que leurs grimpeurs respectifs puissent grimper sur les différents massifs.
    L’accès aux massifs gérés par le CAB sera contrôlé par des personnes mandatées à cet effet. Ces mandataires disposent d'une carte de mandataire qu'ils doivent présenter lors de leur intervention.
  3. En outre, l’équipement d’une paroi rocheuse en vue d’y pratiquer l’escalade est soumis à permis d’urbanisme et d’environnement qui ne sont accordés qu’à certaines conditions et notamment des conditions environnementales. Les sites d’escalade gérés par le CAB (et le KBF) disposent de ces permis ou sont en cours de régularisation. Pour les autres massifs, il n’y a généralement pas de permis et l’escalade y est donc « illégale », même si elle y est « tolérée » par le propriétaire.
  4. Les grimpeurs individuels (MOINS de 10 personnes ET ne faisant pas partie d'un groupe organisé) ont accès aux rochers sur présentation de leur carte de membre annuelle (les grimpeurs individuels NKBV doivent en plus disposer de la Klimjaarkaart). Il faut donc avoir sa carte de membre sur soi et non à la maison ou dans la voiture. En cas de surfréquentation (obligation environnementale particulière à chaque massif), le mandataire du CAB peut demander aux grimpeurs (en particulier les nouveaux arrivants) de se diriger vers un autre massif.
  5. TOUS les groupes doivent TOUJOURS avoir fait une demande de réservation et disposer de l'autorisation du CAB. Ces groupes ont priorité sur les grimpeurs individuels en cas de surfréquentation. Les demandes doivent être adressées au moins 1 mois à l'avance au secrétariat du CAB Tf 081/23.43.20 Fax 081/22.30.63 Email secretariat [at] clubalpin [dot] be (secretariat [at] clubalpin [dot] be)
  6. Les grimpeurs ne doivent pas constituer une gêne pour les riverains, la première règle est de ne garer les voitures qu'aux endroits autorisés (plan particulier pour chaque massif).
  7. L'accès aux rochers doit se faire par les chemins et sentiers désignés et sans pénétrer dans des propriétés privées (voir plan particulier pour chaque massif). Les ravins situés entre les massifs rocheux sont souvent des habitats protégés (forêts de pente, habitat prioritaire Natura 2000), il est donc essentiel de rester sur les chemins balisés et de ne pas couper les lacets afin de ne pas aggraver l’érosion et le ravinement de la pente.
  8. La flore et la faune présentes sur le site doivent être respectées : les animaux ne seront pas dérangés, notamment par des bruits intempestifs. Les branches ne seront pas cassées, les plantes ne seront ni arrachées, ni piétinées. Certaines plantes sont protégées et les arracher ou les piétiner peut faire l'objet d'un procès-verbal.
  9. Si une voie d'escalade est interdite (rubalise rouge et blanc, pancarte ou pictogramme particulier), en général pour des motifs de sécurité ou de protection environnementale, elle ne peut être parcourue sous aucun prétexte (même en rappel).
  10. TOUS les déchets doivent être ramenés au parking et s'il n'y a pas de poubelle disponible à ce parking, les déchets doivent être ramenés chez soi.
  11. Faire du feu, bivouaquer et camper sont généralement interdits.
  12. Eviter de faire du bruit inutile, les radios et autres moyens de diffusion sont interdits.
  13. Tous les grimpeurs doivent se respecter mutuellement et faire en sorte de ne pas constituer de danger ou de gêne pour les autres, par exemple les moulinettes “permanentes” qui bloquent la voie pour les autres grimpeurs ne sont pas autorisées les WE et jours fériés, de même les rappels dans les voies d'escalade parcourues par d'autres grimpeurs.
  14. L'escalade sur falaise se déroule dans un milieu à risque : une chute de pierre, une prise qui casse sont toujours possibles. Le grimpeur lui-même peut également chuter. Un matériel adapté et des techniques spécifiques peuvent limiter les conséquences de ces accidents, il est de la responsabilité individuelle de les maîtriser et de les appliquer. En particulier, le port du casque est TRES FORTEMENT recommandé pendant l’escalade et l’assurage. Si vous n'avez pas les connaissances nécessaires, des formations sont organisées par les clubs, membres du CAB. Le CAB ne peut être tenu responsable en cas d'accident.
  15. Vu ses effets nocifs pour la flore, la faune et le rocher lui-même (couche glissante, impact visuel, etc.), la magnésie ne sera utilisée que quand c’est absolument nécessaire et toujours avec parcimonie. A cette fin la magnésie en  vrac est interdite au profit des boules de magnésie ou de la magnésie liquide. La magnésie peut être localement interdite par des directives particulières.
  16. Des directives et interdictions particulières pour chaque massif complètent ce règlement général.