Conseils divers pour la pratique de l'escalade

  • Vérifiez toujours si votre compagnon de cordée est en règle de cotisation auprès d’une fédération d'escalade, c’est la garantie qu’il est assuré en responsabilité civile (CAB, UBS, KBF) ; vérifiez son niveau de compétence, son nœud d’encordement, son matériel.
  • Les rochers ne sont pas des salles d’escalade : si la gestuelle de l'escalade est la même, les techniques de progression et d'assurage requièrent des connaissances différentes. Si vous ne les maîtrisez pas, des formations à l'escalade en falaise existent.
  • Même en assurant au sol, portez un casque qui vous protègera des petites pierres qui peuvent à tout moment se détacher de la paroi. Pendant l'escalade elle-même, le casque pourra grandement limiter les conséquences d'une chute lors de laquelle votre tête peut toujours heurter le rocher.
  • Les rappels ne sont pas autorisés quand d'autres grimpeurs se trouvent en contrebas. Soyez prudents et n'oubliez pas de prévenir quand vous lancez une corde.
  • Les moulinettes ne sont autorisées que sur les maillons rapides prévus à cet effet. Si le relais n'est pas équipé de maillon rapide, la voie doit être sortie par le haut. Les broches qui assurent la progression ne peuvent en aucun cas être utilisées pour effectuer des moulinettes, le cas échéant, vous devez y placer vous-même un mousqueton de sécurité. La moulinette, pratique tellement banalisée est source chaque année de nombreux accidents en rocher.
  • La magnésie est interdite sur certains sites. N’utilisez de magnésie que quand c'est absolument indispensable (et pas par réflexe ou pour un apaisement psychologique) et TOUJOURS avec parcimonie. C'est pour éviter d'en utiliser de trop que la magnésie en vrac est interdite, utilisez des boules de magnésie ou de la magnésie liquide, tapotez les mains pour faire partir l'excès de magnésie et ne pas en laisser sur le rocher. Pensez éventuellement à brosser les prises que vous avez saupoudrées de magnésie. D'autres produits existent pour limiter les effets de transpiration.
  • Si vous voulez inviter une ou plusieurs personnes pour partager votre passion, demandez une invitation officielle au secrétariat du CAB ou de votre Club, votre invité sera alors assuré.
  • Le rocher est un milieu instable, travaillé par une érosion constante et destructrice. Ce qui pourrait paraître stable ne l’est pas nécessairement. Prenez l'habitude de tester vos prises avant de vous y pendre.
  • Les ancrages dans les rochers (pitons, chaînes, broches, maillons rapides, câbles, échelons…) subissent eux aussi de façon permanente les agressions climatiques, et …l’utilisation des autres grimpeurs.
  • Progresser en milieu vertical signifie aussi vérifier chaque prise, chaque ancrage lors de l’évolution.
  • Il est aussi de la plus haute importance de se situer dans la falaise par rapport aux autres grimpeurs, de quoi éviter l’impact d’éventuelles chutes de pierres ou d’en provoquer et ainsi mettre en danger d’autres personnes en contrebas.
  • Le matériel personnel (baudrier, cordes, dégaines, sangles, casque…) doit être vérifié et renouvelé régulièrement.
  • Ne surestimez pas vos capacités, et, avant toute chose, soyez ou restez fair-play.
  • Ne laissez que vos traces de pas, emportez vos déchets.