Les Aiguilles de Chaleux

 

J.-B. De Jonghe "Vue de la Lesse et des Rochers de l'Aiguille"
(Coll et © Palais Royal, Bruxelles)

Les artistes, les poètes ont décrit à leur façon le romantisme de la vallée. La beauté paysagère attire bon nombre de promeneurs ainsi qu'un flot de touristes par la voie d'eau. La vallée de la Lesse recèle en outre de nombreux sites préhistoriques confirmant une occupation humaine depuis la nuit des Temps.

Les dernières années, des sentiers ont été balisés, les kayaks ont des aires d'accostage bien délimitées. Un effort remarquable a été accompli par les autorités communales pour canaliser les visiteurs et minimiser leur impact sur le site.

 

 

 

Quelques liens intéressants

www.ardenne-et-gaume.be

la réserve de Furfooz

museum des sciences naturelles

 

 

 

le château de Walzin

Premières ascensions

 

 

Les pionniers de l'alpinisme n'ont pas manqué de visiter le site dès 1929

 


la chandelle de Chaleux
© X. de Grunne


le surplomb sommital
© X. de Grunne

Peu de temps après cette première ascension, la foudre toucha l'aiguille qui perdit de sa hauteur.
La revue "La Montagne" du CAF publia un article en 1932 sur l'escalade de cette aiguille.

Depuis lors, les Aiguilles de Chaleux ont toujours connu un certain succès par le calme et la beauté du site qu'elles offrent, et ceci en retrait du haut-lieu de Freyr. Le site ne se prêtant pas à la "moulinette", il reste peu fréquenté par les grimpeurs.

Un peu de géologie pour comprendre la présence de ces lames verticales et la verve d'un botaniste nous confirmeront que nous nous trouvons devant un site remarquable et que le Club Alpin Belge, aile francophone, a une très lourde mission qui ne peut plus échapper à nos membres: celle de conserver ce site, cette réserve naturelle.